15 mai 2020

Séries Ramadan 2020 – Prophète Yunus

Appelé dans le Saint Coran « l’homme au poisson » nous allons voir l’histoire du prophète Yunus.

Yunus et son peuple

Le prophète Yunus fut envoyé au peuple d’une cité appelée la cité de Naynawa (dans l’actuel Irak). Une cité où vivaient des gens qui associaient des divinités à Allah. Yunus les appela à Allah, et ce, durant des années. Un appel qui resta sans réponse de la part de son peuple.

Allah transmis par le biais de Yunus à ce peuple, que s’il ne croyait pas en Lui, il ferait descendre son châtiment dans trois jours. Un ultimatum de trois jours. Le peuple de cette cité commença par ne pas croire en cette menace. Yunus perdit alors espoir envers son peuple.

Au fil de ces trois jours, le peuple sentit qu’une chose terrible allait se produire, ils commencèrent alors à regretter et à se repentir et Allah dissipa le châtiment. La cité devint alors croyante « …Lorsqu’ils eurent cru, Nous leur enlevâmes le châtiment d’ignominie dans la vie présente et leur donnâmes jouissance pour un certain temps » (Sourate 10, Verset 98)

Le départ de Yunus

Yunus, pendant ce temps, sans savoir que son peuple allait finir par croire finit par quitter son peuple en colère du fait de leur opposition. « Et D’un-Nun (Yunus) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous n’allions pas l’éprouver… » (Sourate 21, Verset 87)

Il partit et se dirigea vers la mer pour quitter son peuple qui ne voulait pas le croire. Il embarqua sur un bateau rempli de personnes et de marchandises. À bord, la mer commença à s’agiter et le bateau commença à chavirer.

« Yunus était certes, du nombre des Messagers. Quand il s’enfuit vers le bateau comble ». (Sourate 37, Verset 139-140)

Afin d’éviter que le bateau ne coule, les gens à bord commencèrent à jeter par-dessus bord des marchandises sans résultat. Le seul moyen était de sacrifier également des personnes. Le choix de la personne qui devait quitter le bateau en pleine mer se fit par un tirage au sort. Le tirage au sort désigna Yunus mais les personnes ne voulaient pas que ce soit lui qui soit sacrifié. Le tirage fut alors réitéré une deuxième puis une troisième fois est ce fut toujours Yunus qui était désigné. Yunus se jeta alors à la mer.

« Il prit part au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer] » (Sourate 37, Verset 141)

En pleine mer, Allah révéla à une baleine d’avaler Yunus sans lui faire aucun mal

« Le poisson l’avala alors qu’il était blâmable » (Sourate 37, Verset 142)

L’invocation de Yunus

Soudain alors qu’il était dans la baleine il entendit un son étrange, Allah lui révéla que ceci était la glorification d’Allah des poissons. « …Et il n’existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges… » (Sourate 17, Verset 44)

Touché, c’est à ce moment que Yunus dit « …Puis il fit dans les ténèbres, l’appel que voici « Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J’ai été vraiment du nombre des injustes » » (Sourate 21, Verset 87).

Yunus continua à glorifier Allah pendant tout le temps qu’il était dans le ventre de cette baleine, grâce à quoi Allah ne tarda pas à lui donner une issue favorable

« S’il n’avait pas été parmi ceux qui glorifient Allah, il serait demeuré dans son ventre jusqu’au jour où l’on sera ressuscité » (Sourate 27, Verset 143-144)

Allah révéla alors au poisson que sa mission était terminée, le poisson rejeta alors Yunus sur la plage. « Nous le jetâmes sur la terre nue, indisposé qu’il était » (Sourate 27, Verset 145)

« Nous l’exauçâmes et la sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants » (Sourate 21, Verset 88)

Yunus arriva sur la plage, faible par le temps qu’il avait passé dans ce poisson. Allah par sa miséricorde fit pousser à sescôtés un plant afin qu’il puisse reprendre des forces « Et Nous fîmes pousser au-dessus de lui un plant de courge » (Sourate 27, Verset 146)

C’est ainsi que s’achève l’histoire de Yunus. Pourquoi Allah fit en sorte que Yunus vécut cette épreuve et le sauva à la fin ?  Allah a voulu enseigner à Yunus une chose : qu’il fallait laisser le temps à son peuple et ne pas désespérer aussi vite en les abandonnant « Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne soit pas comme l’homme au Poisson (Yunus) qui appela (Allah) dans sa grande angoisse ». (Sourate 68, Verset 48)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *