7 octobre 2018

Labayk Allahouma labayk…Retour sur un voyage extraordinaire

Au nom de Dieu, Clément et Miséricordieux,

L’invitation au grand pèlerinage (hadj) s’est concrétisée pour moi cet été …Et quelle chance que d’avoir vécu, par la permission de Dieu, cet évènement dans des conditions extrêmement favorables, et ce grâce au groupe de pèlerins avec lesquels j’ai voyagé.

Je passerai les détails jurisprudentiels des rites du hadj (beaucoup d’information précise déjà disponible), pour me focaliser davantage sur mon expérience personnelle.

Le voyage était à plusieurs égards riches en enseignements, et je vais tenter d’en décrire certains aspects marquants :

 

« La force du groupe »

on m’avait prévenu que le voyage du hadj était « physique », et qu’il fallait tenir le rythme. Je confirme, ce n’est pas une blague…Mais ce que j’avais sous-estimé, c’était l’importance du groupe pour y arriver. Le groupe joue en effet un rôle primordial dans la motivation de ses membres, et il permet à chacun de puiser en soi l’énergie nécessaire pour suivre la cadence. Alors qu’avant mon départ, je devais me battre contre moi-même pour prier le Fajr dans son temps, j’étais parvenu dès mon arrivée à la Mecque à me lever régulièrement avant le Fajr pour faire la prière de nuit en groupe (…avec la Kaaba en plein milieu du champ de vision). Par ailleurs, j’avais été frappé par l’aisance avec laquelle nous avions parcouru tous ensemble plus de 20 kilomètres à pieds le jour de notre retour à la Mecque

Marche de Mouzdalifa vers Mina

 

« L’amour de la Science utile » :

Qu’y a-t-il de plus beau que d’apprendre la parole de Dieu ? et bien…apprendre la parole de Dieu, pendant un ribat dans la mosquée sacrée de la Mecque, avec un imam qui maitrise les lectures du Coran telles que validées par notre prophète (sws) ! Notre imam nous a dispensé quotidiennement un cours durant le séjour à la Mecque, où il a donné une introduction aux règles de récitation du Coran, avant de passer à la mémorisation de sourate « al Houjourat ».

Séance d’apprentissage du Coran

« Voyage, direction le Bel-Agir » :

Le Bel-Agir, c’est cette station très noble abordée dans un des articles passés (http://www.salem-annecyagglo.fr/jai-la-verite-episode-8-reconstruction-un-pas-de-plus/), que je souhaite sincèrement pouvoir approcher, et que je côtoie trop peu dans mon quotidien. Les frères et sœurs en charge de l’organisation, que je voyais à l’action chaque jour, me donnaient bonne espoir dans ma quête…eux qui étaient bien plus avancés dans ce cheminement, loin, très loin devant. Ce Bel-Agir se traduisait concrètement par : la bienfaisance constante envers les pèlerins, les mots justes pour motiver, la maîtrise logistique de chaque étape du séjour, l’amour intense de Dieu et de Son Prophète sws (qui se manifestait à la Mecque comme à Médine…)

Masjid al Nabawi, Médine

 

« Délégations venues du monde entier » :

Quelle joie durant ce séjour de voir des pèlerins venir des quatre coins du monde pour adorer leur Seigneur. Pour (tenter de) mettre en application un verset de sourate al Houjourat (« …et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez… »), je suis parti à la rencontre de pèlerins dans la mosquée sacrée : un couple de pèlerins japonais, un groupe de pèlerins nigérians, un pèlerin irakien, un groupe de pèlerins guinéens, des pèlerins palestiniens de Gaza (ne les oubliez pas dans vos invocations, ils me l’ont demandé explicitement). Et quelle richesse que de partager quelques paroles avec des frères et sœurs venus d’ailleurs.

Pèlerin guinéen

« la bonne compagnie» :

je pourrais encore développer longuement mon expérience du hadj, mais je terminerais ce récit en rappelant la miséricorde qu’il y a dans un groupe conscient des liens de fraternité qui unit ses membres. Cela m’a permis de vivre pleinement mon pèlerinage en bénéficiant de la bienveillance de mes frères pour faire les rites cultuels de mon mieux, de leur détermination collective pour faire un effort individuel supplémentaire, de leur bonne humeur pour balayer les pensées négatives, et de leur bonne compagnie pour savourer la douceur de l’adoration faite avec concentration…

 

Dream Team, effectif réduit (manque environ 295 pèlerins…)

 

Je demande à Allah Sobhanahou wa ta3alla d’inviter dès l’année prochaine tous les lecteurs souhaitant accomplir ce pilier de l’Islam, et que tous les obstacles soient levés avant et pendant l’accomplissement de cette adoration.

Que Dieu accepte notre hadj, qu’Il accorde les plus hauts degrés du Paradis aux frères et sœurs qui oeuvrent en recherchant la satisfaction de leur Seigneur, et qu’Il m’accorde d’être en leur compagnie ici-bas et dans l’au-delà…ameen

2 thoughts on “Labayk Allahouma labayk…Retour sur un voyage extraordinaire

  • Un très beau et apaisant récit, le texte transmet une profonde cohérence et décrit la paix tant recherchée pleine d’amour et de dévouement inconditionnels.
    J’espère que j’aurai l’occasion de vivre une telle expérience avec autant de spiritualité, paisibilité et dévouement.
    In chaa Allah jamian.
    Sincèrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.