16 mars 2018

“J’ai La Vérité !” – Episode 8: Reconstruction, un pas de plus…

Au nom de Dieu, Clément et Miséricordieux,

La foi que nous attestons avoir avec le premier pilier de l’Islam induit obligatoirement une croyance en Dieu, à tous Ses Prophètes et Messagers, aux livres qu’Il leur a révélés, aux Anges, au Destin et au Jour du jugement. Sans cette croyance, pas d’Islam comme nous l’avons dit ; la croyance est ce lien spirituel avec Notre Créateur et la base de tout cheminement. Elle est cette prise de conscience, ce retour à l’innéité, préalable aux premiers pas vers Dieu.

Car il ne faut pas se tromper, la religion, l’Islam, est, avant d’être un corpus de Lois ou de règles, une croyance, une spiritualité, un lien entre nous et notre Créateur.

Ensuite seulement, viennent les autres piliers, actes obligatoires prouvant notre prétention à la Foi.

 

La science de la Foi: Al ‘Aqida

La science de la Foi appelé ‘Aqida, Ousoul ad-din ou Tawhid, est absolument la plus importante pour tout musulman, c’est la science des croyances islamiques. Elles sont les fondements et la base sur lesquels repose l’Islam : ses pratiques et sa législation.

Seule une connaissance juste des principes fondamentaux, auxquels on doit croire et adhérer, permet de comprendre ce qui en découle comme prescriptions religieuses.

 

Les sujets traités par cette science sont les suivants :

  • Dieu (Exaltée soit-Il), afin de connaître tout ce que l’on doit obligatoirement Lui attribuer, ce dont on doit L’exempter et ce qui est permis de Lui attribuer.

 

  • Les Messagers (Bénédiction et Salut de Dieu sur Eux tous) afin de connaitre ce que l’on doit obligatoirement leur attribuer, ce qu’on ne peut leur imputer et ce qui est possible d’affirmer à leur égard.

 

  • Les choses de l’inconnu (l’imperceptible) : ce sont ces vérités et connaissances auxquelles on ne peut parvenir, connaitre et croire si ce n’est par la voie du Livre de Dieu le Coran ou de la Sounna de Son Messager. Il s’agit par exemple des Livres de Dieu, de Ses Anges et de Ses Messagers, du Jour dernier, du Paradis, de l’Enfer, etc.

 

Le Bel-Agir (al Ihsan)

«[…] Que tu adores Dieu comme si tu Le voyais. Et si tu ne Le vois pas, Lui te voit.[…] »

Al Ihsan vient couronner cette foi, ces actes d’adoration et enfin toute notre vie, par le fait qu’il « caractérise toute personne qui agit invariablement de la manière la plus parfaite, comme si elle voyait notre Seigneur l’observer. »[1]

Dieu a dit « Ne vois-tu pas que Dieu sait ce qui est sur les cieux et sur la terre ? Pas de conversation secrète entre trois sans qu’Il ne soit leur quatrième, ni entre cinq sans qu’Il ne soit leur sixième, ni moins ni plus que cela sans qu’Il ne soit avec eux, là où il se trouve. » (La discussion, verset 7)

Le Prophète (sws) a dit : « La meilleure foi consiste à savoir que Dieu est avec toi où que tu sois. » [2]

Il y a dans le Coran plus de 66 versets qui sont consacrés au bel-agir, il englobe tous les aspects de notre existence, que cela touche notre croyance, nos actes d’adoration, notre éthique, ou notre rapport aux autres créatures de Dieu.

D’après Shaddad ibn Aws, le Prophète (sws) a dit : « Dieu prescrit al Ihsan en toute chose. {…} »[3]

 

Voilà, nous avons le plan de [re]construction, celui-ci repose sur 5 piliers dont le principal porte sur 6 avec comme ornement le bel-agir…[4]

 

Suffit maintenant de suivre la notice…

A SUIVRE…

 

[1] Dr Muzammil Siddiqi

[2] Tabarani

[3] Muslim

[4] C’est castoche  ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.